CHS 50 et HC-110

par igorkarenin

HC-110, ce révélateur visqueux fabriqué par Kodak. Dans les instructions de préparation de HC-110, on trouve les dilutions A à F. La dilution B est 1/31, donc on 16 ml de concentré + 484 ml d’eau donnent 500 ml de révélateur prêt à l’emploi. La solution H n’est pas indiquée par Kodak. Elle consiste à diviser par deux la quantité de solution concentré à diluer dans l’eau et de multiplier par deux le temps de développement. Pourquoi ? Parce que les temps de développement du HC-110 sont particulièrement courts et il faut encore raccourcir ce temps de développement quand on développe dans un cuve rotative type Jobo. Donc la solution H est 8 ml de concentré + 492 ml d’eau pour préparer 500 ml de révélateur prêt à l’emploi.

Et CHS 50 est une pellicule fabriquée depuis les années 1950 par Adox. La massive dev charte nous apprend que la CHS 50 exposé à 50 asa doit être développée 7 minutes dans la solution B de HC-110. Et comme je veux développer dans ma machine Jobo, le temps de développement serait de 4 minutes à 4 minutes et 30 secondes. C’est court. Aaaah, ce qu’elle est pratique, la dilution H !

Je développe une première pellicule pendant 9 minutes et 30 secondes. Négatif trop sombre (même si j’ai fait des photos en pleine soleil), donc j’ai développé trop longtemps. En plus, les bords du négatif étaient noirs. Pourtant, la documentation ADOX CHS 50 est bien faite. Il y est même indiqué qu’il faut prémouiller la pellicule.

Je développe une seconde pellicule. Prémouillage pendant 1 minute (ce que j’avais omis pour la première pellicule). Et puis 8 minutes de développement (à la vitesse lente bien sûr). Bain d’arrêt. Fixage très court : 40 secondes et c’est largement suffisant.

Le résultat est juste parfait. En tirant les négatifs, pas besoin d’augmenter ou de diminuer le contraste.

Il faudra peut être que je scanne une photo pour montrer le résultat.

Publicités